Présentation de l’A.S.P Iroise

Aide - Soutien - Présence

L’A.S.P Iroise   est  une  association d’accompagnants-bénévoles qui propose présence et écoute aux personnes malades et à leurs proches durant les phases critiques de maladies graves.  Elle est affiliée à l’UNASP - Union Nationale des Associations pour le développement des Soins Palliatifs - regroupant actuellement  70 associations en France.

En adhérant à la  charte des soins palliatifs de l’UNASP et de la S.F.A.P, elle s’est engagée à respecter l’éthique des soins palliatifs.

La loi de 2008 reconnaissant le bénévolat d’accompagnement, et définissant l’organisation et les missions des associations et des bénévoles, lui confère sa légitimité.

La définition des soins palliatifs

Les soins palliatifs sont des soins actifs dans la prise en charge globale de la personne en phase évolutive ou terminale d’une maladie potentiellement mortelle. Leur objectif est de soulager la douleur physique ainsi que les autres symptômes et de prendre  en compte la souffrance morale, c’est à dire psychologique, sociale et spirituelle. Ils nécessitent un travail interdisciplinaire, privilégient la qualité de vie jusqu’à la fin en l’absence de toute obstination déraisonnable et proposent un soutien aux familles.

Les soins palliatifs soutiennent la vie et considèrent la mort comme un processus normal. Ils n’entendent ni accélérer ni repousser la mort.

Ils sont applicables tôt dans le décours de la maladie, en association avec d’autres traitements comme la chimiothérapie ou la radiothérapie.

Le bénévole prend toute sa place dans l’accompagnement de cette souffrance morale en offrant au patient et à sa famille une présence et une écoute.

Son  fonctionnement

Créée en 1995, l’A.S.P Iroise est une association de loi 1901 qui se compose :

  • d’un Conseil d’Administration de 7 à 15 membres, dont 4 membres forment le bureau permanent sous la présidence de Monsieur Pascal PARCHEMIN.
  • d’une équipe de bénévoles sur Brest et Landerneau chargés de l’accompagnement des malades, de coordinateurs responsables de la mise en place des accompagnements et de soutenir les bénévoles.
  • des adhérents sympathisants qui par une cotisation annuelle soutiennent l’action de l’association.

Son rôle

  • recruter, sélectionner, former des bénévoles d’accompagnement,
  • assurer le suivi de leur action,
  • assurer des suivis de deuil,
  • promouvoir l’esprit des Soins Palliatifs.
  • Informer sur les droits des patients : Loi Léonetti/Claeys

Personne de confiance

Directives anticipées

Sa situation

Les  locaux  de  l’A.S.P Iroise  se  situent   à l’hôpital  Morvan,

2, avenue Foch, Maison des Usagers, au Rez-de-chaussée du bâtiment 1. Des permanences ont lieu :

Les vendredi de 14 h à 17 h et sur rendez-vous.

Tél. : 02-98-46-30-01

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site : www.asp-iroise.com

Comment devenir bénévole de  l’A.S.P ?

Une sélection

Elle se fait en plusieurs étapes :

  • Une première rencontre d’information lors d’une permanence dans les locaux de l’association,
  • Deux entretiens de motivation,
  • Un entretien avec le psychiatre ou le psychologue de l’association.

Une formation initiale

  1. six journées à thème :
  • Évolution du vécu de la mort : regard sociologique,
  • Fonction des rituels funéraires,
  • Approche systémique,
  • communication verbale et non verbale avec les personnes en fin de vie,
  • Souffrance du malade en fin de vie, comportement face à la perte,
  • le vieillissement, les démences type Alzheimer,
  • Le bénévole et la spiritualité,
  • Le rapport qu’entretient l’enfant avec la mort,
  • La notion d’engagement,
  • La loi Claeys-Léonetti.
  1. un stage d’écoute premier niveau

A la fin de cette formation, le bénévole signe un contrat d’engagement (respect du secret médical, confidentialité, absence de prosélytisme…)

Une formation continue

  1. un stage d’écoute deuxième niveau
  2. un groupe de parole qui est obligatoire une fois par mois, pour soutenir et encadrer le bénévole dans ses accompagnements.
  3. Des intervenants pour :
  • des conférences
  • des journées thématiques
  • des congrès
  • des séminaires

Le  bénévole  bénéficie  ainsi  d’une  formation adaptée et d’un soutien continu qui lui permettent d’accompagner le malade   dans les meilleures conditions et d’acquérir une véritable compétence.

L’accompagnement

L’accompagnement

Le bénévole accompagne la personne malade quelques jours, quelques semaines ou plusieurs années. En institution il peut être présent dès l’annonce de la maladie et tout au long de l’évolution de celle-ci. Sans prosélytisme et en toute confidentialité, il propose une aide au patient, à sa famille, aux soignants.

Accompagner est un acte citoyen, une façon de montrer à l’autre qu’il a toujours une place dans la société et que celle-ci se préoccupe toujours de lui.

Auprès du patient :

Il lui offre une présence et un temps d’écoute qui le rend libre d’exprimer sa souffrance physique et/ou morale : ses difficultés à supporter l’annonce de la maladie, les traitements, son changement d’image corporelle, le regard des autres, ses pertes sociales et  familiales…

Sans jugement ni conseil, le bénévole, par son écoute, est le témoin du cheminement du malade à travers ses sentiments, ses émotions, sa recherche de sens à sa vie…, tout en respectant le rythme de celui-ci, au gré des espoirs, des améliorations ou des rechutes. Il peut aussi être tout simplement présent.

Le bénévole considère la personne malade comme un interlocuteur privilégié, un être relationnel, vivant et désirant, en constante recherche de reconnaissance et de dignité et ceci jusqu’aux derniers instants de sa vie.

Auprès de la famille :

La famille étant le premier accompagnant du malade, le bénévole lui apporte également soutien et présence. Il faut souligner qu’il ne cherchera jamais à se substituer à elle auprès du malade.

Auprès des soignants :

Le bénévole ne prend pas leur place mais peut être un médiateur entre le patient, la famille et les soignants. Il peut permettre de donner ou redonner un espace relationnel parfois perdu par épuisement, incompréhension ou souffrance, et aussi désamorcer des tensions en permettant à chacun d’exprimer librement ses émotions ou ses difficultés parfois méconnues.

Le témoin de la société :

La présence du bénévole, c’est le regard de la société sur la personne malade : en représentant le monde extérieur à l’écoute de quelqu’un qui en est séparé (car la mort qui menace provoque une déchirure du tissu social) le bénévole peut permettre au patient de se sentir reconnu à part entière. Lors d’un suivi de deuil, le bénévole apporte une dimension sociale de la mort, en portant attention à ceux qui restent et souffrent, par une écoute attentive et la reconnaissance de cette souffrance.

*L’accompagnement est bénévole et ne génère aucun frais pour les malades et leur famille. L’adhésion à l’association  (d’un montant de 20 euros par an) reste libre.

Réalisations de l’A.S.P

Des contacts

Tissés en permanence avec de nombreux organismes :

  • Le CHRU de Brest
  • La Clinique Pasteur et la Clinique de l’Elorn
  • Les écoles d’infirmiers et d’aides-soignants
  • Les institutions de personnes âgées
  • Les assistantes sociales
  • Les Clubs Services
  • Le Monde de l’Entreprise
  • Les autres associations
  • La SFAP et l’UNASP
  • La Presse

Des suivis de deuil

à la demande de familles de patients.

L’ASP Armorique

D’abord crée sous le nom d’antenne de Châteaulin en 1998, sous l’impulsion d’infirmières libérales, les bénévoles étant formés et encadrés par l’ASP Iroise, cette antenne est devenue indépendante en 2005 et a pris le nom d’ASP Armorique et rayonne sur le Finistère sud.

Le réseau PALLIANCE : une réalisation novatrice

L’A.S.P  Iroise est à l’origine de la création de ce réseau.

Depuis novembre 2002,  les malades qui le souhaitent peuvent  ainsi  rester à domicile jusqu’à  la fin de leur  vie. Cette coordination

de  soins continus assure une prise en  charge  globale  du patient, un soutien de l’entourage et une aide à l’équipe soignante à domicile.

P A L L I A N C E -  (Réseau  de  Soins  Palliatifs  Brestois)

253, rue Jean Jaurès - 29200 Brest - Tel : 02 98 43 02 08

PALLIANCE a intégré le réseau APPUI SANTE NORD FINISTERE. Ce réseau dont le directeur est le Dr JF CONRAD regroupe les structures : Respecte Lesneven, Diabiroise, Réseau de cancérologie du Ponant, Réseau de gérontologie brestois, Pôl Aurélien.

Organisation de manifestations

  • Soirées débats à thèmes
  • L’ASP Iroise et ses bénévoles ont organisé le :

Congrès National de l’U.N.A.S.P.

Au Quartz à Brest en 2009

« L’accompagnement des familles et des proches.

L’affaire de Qui ? »

Les lieux d’intervention

des accompagnants - bénévoles

Au CHRU de Brest :

  • À l’hôpital Morvan, depuis juin 1998, des bénévoles interviennent dans les services  de l’Institut de Cancérologie et d’Hématologie :

                        - Hospitalisation continue

                        - Secteur stérile d’hématologie

  • À l’hôpital de la Cavale Blanche,

en réanimation médicale, depuis juillet 2003,

et à l’Unité de Surveillance Médicale Continue.

Aux Urgences et à l’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée depuis mars 2011.

  • À L’hôpital de Guilers

Unité de soins palliatifs depuis mai 2003,

Équipe Mobile de soins palliatifs depuis mars 2009,

SSR polyvalent depuis janvier 2017.

   À la clinique Pasteur,

 Dans le service d’oncologie et en médecine interne depuis décembre 1999.

       Dans l’Unité de Soins Palliatifs, depuis mai 2004.      

  • À la Résidence de Kérampir, depuis 2009 en soins de suite et lits identifiés ‘soins palliatifs’.
  • , depuis juin 2010, pour les lits identifiés de Soins Palliatifs.
  • soins de suite et réadaptation, depuis janvier 2011.

  À domicile, à la demande du malade ou de la famille, depuis 1996.